Novedades:
-



EnglishFrenchGermanSpainItalianDutchRussianPortugueseJapaneseKoreanArabicChinese Simplified



GARDEL dans la presse britannique de 1935

Leer este texto en español

Le 24 juin 1935 à Médellin (Colombie),  Carlos GARDEL disparaissait tragiquement dans un spectaculaire accident aérien.






ue la mort de GARDEL ait eut des répercussions mondiales n’est pas une nouveauté. À l’importance de l’accident aérien qui coûta la vie à 17 personnes s’ajoutait la notoriété des victimes, et particulièrement celle de notre chanteur qui, à ce moment là, était une vedette internationale de la société de production cinématographique Paramount Pictures.

Dans les pays où il avait développé des activités artistiques, la presse lui dédia de larges commentaires en première page, en retraçant ses présentations. Dans d’autres articles, à la douleur de la tragédie s’ajoutait la certitude que plus jamais il ne reparaîtrait sur scène.

Mais la nouvelle publiée dans des journaux britanniques, informant une société étrangère au tango qui n’avait pas connu personnellement GARDEL est une nouvelle preuve que son art avait bel et bien dépassé toutes les frontières : En Écosse (Dundee), en Irlande du Nord (Belfast, comté de Atrim) et en Angleterre  (Portsmouth (Hampshire), Nottingham (Nottinghamshire), Sunderland (Durham), Derby (Derbyshire), Gloucester (Gloucestershire), Plymouth (Devon), Leeds (Yorkshire), Coventry (Warwickshire), Hull (Yorkshire), Liverpool (Lancashire), Lincoln (Lincolnshire), la presse se fit l’écho de cette nouvelle.

Quand l’accident se produisit, il était plus de neuf heures du soir en Europe, et à cette heure les journaux bouclaient leurs éditions et n’acceptaient plus d’informations supplémentaires. Malgré cela, depuis son bureau central de Londres, l’Agence Reuters  diffusa immédiatement les premières nouvelles qui furent développées dans les tirages nocturnes de journaux du lendemain 25 juin. Si elle en fut la source principale, Reuters n’eut pas l’exclusivité, car la B.U.P (British United Press), qui depuis mai 1931 subministrait ses dépêches d’agence à la B.B.C. (British Broadcasting Corporation) diffusa également la nouvelle.


 Pendant deux jours, la nouvelle fut publiée 23 fois:

Aperçu de la nouvelle de la catastrophe aérienne publiée en Angleterre, Irlande du Nord et en Écosse
Source: The British Newspaper Archives





Détail et localisation géographique des journaux




Journaux du 25 juin 1935

Irlande du Nord : Belfast Telegraph, Belfast; 

Angleterre :
Daily Herald, Londres
Sunderland Daily Echo and Shipping Gazette, Sunderland
Derby Daily Telegraph, Derby
Gloucester Citizen, Gloucester
Coventry Evening Telegraph, Coventry
Portsmouth Evening News, Portsmouth,
Nottingham Evening Post, Nottingham

Écosse: Dundee Evening Telegraph, Dundee


Journaux du 26 juin 1935

Irlande du Nord
Belfast News-Letter, Belfast
Northern Whig, Belfast

Angleterre :
Western Morning News, Plymouth 
Yorkshire Post and Leeds Intelligencer, Leeds









Le 25 juin 1935, le Northern Daily Mail, de la ville de Hartlepool (Comté de Durham, au nord- ouest de l’Angleterre) publia l’article suivant : 



Image © Johnston Press plc.
Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

AVIONS EN FLAMMES

QUATORZE MORTS

ACCIDENT EN AMÉRIQUE DU SUD


Plusieurs personnes sont mortes dans une collision entre deux avions à Medellin, Colombie (Amérique du Sud), le nombre le plus récent est de 14 tués.

Parmi eux figurent Carlos GARDEL, ténor et vedette de cinéma, et Ernesto SAMPER connu sous le nom de "LINDBERGH* de COLOMBIE".

Le choc se produisit sous les yeux des milliers de personnes qui s’étaient rendues à l’aérodrome spécialement pour voir partir leur héros GARDEL, informe Reuters.  

Il était en route vers le Panama** depuis Bogota, la capitale de la Colombie, avec une troupe pour se produire dans les théâtres de l’isthme après une tournée sud-américaine.

Ils avaient décollé de Bogota à midi et étaient arrivés à Medellin en début d’après midi dans un trimoteur de transport de passagers de la SACO. En redécollant, ils furent secoués par de violentes rafales et entrèrent en collision avec un appareil allemand arrivant avec sept personnes à bord. L’avion allemand, qui appartenait à la SCADTA, décrivait des cercles en vue de son atterrissage***.

 Des flammes jaillirent des deux machines alors qu’elles étaient précipitées au sol et les deux pilotes moururent sur le coup.

On croit savoir que SAMPER était aux commandes de l’avion de la SACO (colombien). Il était le directeur de la ligne aérienne SACO.


UN ARTISTE CÉLÈBRE

Carlos GARDEL, qui était originaire de France, avait été artiste pendant 20 ans. Il était bien connu en Argentine et en Amérique généralement comme chanteur à la radio et acteur de cinéma. Il était apparu en Amérique dans différents films sonores avec des dialogues en espagnol. Il forma ensuite sa propre compagnie, tournant aux studios Astoria de Long Island, à New York.

Ernesto SAMPER avait établi un record en 1932 pour un vol de Carthagène (en Colombie) à Bogota, en 5 heures et 45 minutes. Il avait battu le précédent record établi par LINDBERGH. 

SAMPER était le fils d’un riche planteur de Bogota. Éduqué dans le Massachusetts, il commença à voler en 1929 en Amérique du Nord, et plus tard il fit partie d’un groupement pour développer la première ligne aérienne de passagers en Colombie. 



* Peut-être il corresponde "Lindberg".
**L'avion allait à Cali (Colombie) où GARDEL devait se présenteer ce soir-là
***L'avion SCADTA était sur terre, au point de décoller.




En même temps, le journal londonien  Daily Herald  consacra quelques lignes sur ce sujet en citant Carlos GARDEL comme " la plus populaire des vedettes du cinéma et des chanteurs à la radio d’Argentine".

Image © Trinity Mirror.
Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD


















With thanks to Trinity Mirror.
Digitised by Findmypast Newspaper Archive Limited. All rights reserved
.







Dans la ville berceau des Beatles le journal The Liverpool Echo, souligna que les milliers de personnes que étaient venues à l’aérodrome pour saluer leur vedette de cinéma favorite virent "l’avion dans lequel il voyageait entrer en collision avec un autre appareil en l’air". Moururent ainsi "l’étoile du cinéma, Carlos GARDEL et les autres 18 personnes”. Les forces de sécurité durent contenir la foule, évaluée à environ 50 000 personnes, pendant que les autorités établissaient l’identité des corps.

L’article de presse réitére les informations publiées par les autres journaux (y compris la version que GARDEL voyageait au Panama), elle le cite comme chanteur à la radio et acteur de cinéma, originaire de France.

Ce journal raconte que trois personnes qui avaient sauté par les fenêtres d’un des deux avions furent hospitalisées avec de sévères brûlures. Les cadavres, déchiquetés et carbonisés, rendaient difficile leur identification. Les femmes pleurèrent et crièrent en apprenant l’ampleur de la tragédie. Comme sources, ce journal cite Reuters et B.U.P.














Image © Trinity Mirror.
Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD




Le Daily Mail de Hull annonça en grands caractères  “Dix-sept morts dans un accident aérien” et également en lettres détachées que des milliers de personnes ont vu périr leur chanteur idole et un célèbre pilote, victimes de la tragédie. Selon ce journal, 17 personnes sont mortes et peut être même 19 dans l’accident.

La source de la nouvelle provenait du bureau de l’agence Reuters du Panama. On reitérait que l’avion décrivait des cercles pour atterrir ainsi que d’autres informations publiées par les autres journaux, y compris que GARDEL était originaire de France.



Pour sa part, le journal écossais  Evening Telegraph, de Dundee, informait à la une du "crash  sous les yeux de la foule", avec comme résultat dix-sept morts et cinq blessés, en détaillant que l’avion décollait de l’aéroport de Medellin lorsqu’il heurta un autre avion qui transportait sept passagers. “Gardel, qui était originaire de France était largement connu à Paris et en Amérique ” (Gardel, who was a native of France, was widely known in Paris and America).


Image © D.C. Thomson & Co. Ltd. plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD.











































Un autre journal du soir, le Nottingham Evening Post, de la légendaire ville de Robin des bois, rassembla dans un même article l’information de l’accident de Medellin avec celle d’un autre accident survenu à Swannington (Leicestershire) le 25 juin, quand un avion heurta un arbre à cause du brouillard. Les deux titres étaient intercalés et l’annonce "Une vedette du cinéma morte dans le désastre de Colombie"  précède un texte similaire au journal de Hartlepool, qui mentionne également que Gardel "était originaire de France".




Le journal du soir Evening News de Portsmouth, souligna“plusieurs morts dans le désastre aérien d’Amérique du Sud” “La tragédie fut vue par des miliers de gens qui étaient venus à l’aérodrome pour voir GARDEL", qui est présenté comme une "vedette cinématographique“  “originaire de France" .   Il mentionne de 14 à 16  victimes et le corps du texte diffère peu des autres journaux.


Image © Johnston Press plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD









































Le 26 juin, le Belfast News-Letter d’Irlande du Nord informa qu’il y avait dix-neuf morts et quatre blessés, victimes d’un accident auquel assistèrent des milliers de personnes venues voir "la vedette de cinéma et le célèbre ténor Carlos GARDEL". L’article réitére l’information du journal de Hartlepool présentée au début de ce travail, en incluant que GARDEL était "originaire de France".

The Yorkshire Post, journal de Leeds, publia une note assez complète. Il annonçait " dix-neuf  morts dans un désastre aérien" et dans son énoncé il détaillait que “Don (sic) Carlos GARDEL, le ténor argentin et vedette de cinéma” était en route vers Panama depuis  Bogota. De Bogota Gardel et ses accompagnateurs étaient arrivés à Medellin et de là ils décollèrent en direction de Cali lorsque, déporté par de forts vents, leur avion heurta un trimoteur de la SCADTA". L’article mentionne que quatre jeunes guitaristes avaient été extraits de l’avion en flammes, emmenés à l’hôpital et se trouvaient dans un état grave. On craignait que s’ils pouvaient récupérer ils resteraient aveugles. Le texte soulignait qu’au moment du désastre il y avait dans l’aéroport quelque cinquante mille personnes qui étaient venues voir GARDEL. Dans la description de l’accident, l’article indique que l’avion s’était " à peine élevé  dans l’air lorsque son aile entra en contact avec un autre avion appartenant à la SCADTA". "L’impact fut si violent que les deux avions prirent feu, les flammes montèrent jusqu’à soixante pieds (vingt mètres environ) et il fallut plus de deux heures pour les éteindre". Il détaille que l’avion allemand emportait huit passagers, et parmi ceux-ci Henry Swartz**** y Lester Strauss.

La même note informe que toute l’Amérique latine pleure la mort de GARDEL, les théâtres sont fermés et "des milliers d’offrandes de fleurs ont été apportées à Medellin, principalement par des admiratrices du jeune argentin qui commença sa carrière en chantant dans des cafés de Buenos Aires et de là fit son chemin à Paris, où sa voix lui apporta renommée et fortune".Medellin porta le deuil et les cercueils couverts de fleurs furent portés de la cathédrale jusqu’au lieu de l’enterrement. La Paramount cabla depuis Hollywood une demande pour que le corps de "Don GARDEL" lui fut ramené pour son enterrement, mais les autorités colombiennes répondirent qu’il était " futile d’envoyer le peu de restes carbonisés". 


****Herny Swartz avait pris la Compagnie SACO (Colombienne)


Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD


Le Northern Whig de Belfast, Irlande du Nord, dans son édition du 26 juin, rapporte qu’il y eut dix-neuf morts et que "parmi les victimes figure Carlos GARDEL, ténor et vedette de cinéma", le contenu de l’article est similaire aux autres quotidiens mais inclut la  phrase suivante "Carlos Gardel, a Frenchman, was widely known in Paris, Argentina and America” (Carlos GARDEL, un français, était largement connu à Paris, en Argentine et en Amérique), comme chanteur à la radio et acteur de cinéma. De plus, il avait fondé sa propre compagnie et travaillait à New-York. A propos de sa nationalité, le terme utilisé, frenchman, ne laisse planer aucun doute. Pour le Northem Whig, GARDEL était français, un frenchman, une expréssion claire pour tout anglophone.

De même, le Western Morning News de Plymouth présentait GARDEL comme une "vedette de cinéma et un ténor"; Il réitérait que des milliers de personnes venues voir son départ avaient assisté à l’accident, dans un article similaire à ceux déjà transcrits et traduits.
  

Image © Trinity Mirror.
Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD



Les fragments d’articles de presse que nous avons présentés constituent une nouvelle affirmation de l’importance de GARDEL dans le monde entier. Il est certain qu’en elle même, la catastrophe de Medellin a ému l’opinion publique, mais les mentions concernant Ernesto SAMPER, le pilote de l’avion de la SACO, et "Don" Carlos GARDEL ne passent pas inaperçues. Un tel traitement de courtoisie et de respect envers un artiste qui ne s’est  jamais produit sur les scènes de théâtre, ni sur les radios de Grande Bretagne et dont les films n’y ont pas été projetés implique de futures recherches pour déterminer le cercle des amis du chanteur. Ses visites au Royaume Uni furent brèves et sporadiques, mais par le biais du couple Wakefield, il avait cotoyé en France l’élite européenne la plus "sélect", des personnalités de la noblesse, des intellectuels et des artistes, dont le plus connu était Charlie CHAPLIN. 

Le 8 décembre 1931, GARDEL voyagea de Paris à Londres en compagnie de son représentant Luis Gaspar PIEROTTI, du journaliste Edmundo GUIBOURG et du propriétaire de haras de courses DUGGAN pour assister le lendemain 9 décembre au match de football Angleterre-Barcelone. La partie eut lieu au stade de Highbury du club Arsenal et le résultat fut en faveur de l’Angleterre par 7 buts à 1. Le quotidien madrilène ABC commenta :








"PERSONALITÉS… et CARLOS GARDEL
(Londres 9). L’ambassadeur d’Espagne, les conseillers, messieurs Rollán, Bermejillo, Ventosa, Lacasa et l’attaché Pastor assistèrent au match. 
Il est imposible de donner une liste complète des personnalités anglaises qui étaient présentes : le comité directeur de la Fédération de Football, avec son secrétaire, des représentants de toutes les équipes de Londres, beaucoup de comités directeurs de province et de nombreux clubs anglais.
D’Espagne, sont venus près de quarante supporters, et le chanteur de tangos argentins Carlos GARDEL qui fit tout spécialement le voyage depuis Paris”.


Nous soulignons en caractères gras le paragraphe d’intérêt majeur pour ce travail. Bien qu’il n’apporte que peu de détails, il indique clairement qu’il y eut dans l’assistance beaucoup de personnalités importantes qui vraisemblablement dépassaient le cadre sportif, si on considère la présence de diplomates espagnols.

C’était la première fois que GARDEL visitait Londres, et on peut en conclure que son séjour se prolongea de quelques jours pendant lesquels, en plus de célébrer son anniversaire, Luis Gaspar PIEROTTI put tenter quelques approches commerciales. Ces deux circonstances auraient été propices pour rencontrer à nouveau des journalistes et des imprésarios connus auparavant à Paris et sur la côte d’Azur.

De nombreuses biographies du chanteur sont concordantes pour dire que ses visites en Angleterre auraient continué par la suite, toujours par de brefs voyages d’agrément, qui pour cette raison n’ont pas été répertoriés, mais qui pourraient expliquer la connaissance par la presse britannique de ses origines françaises.


Guada Aballe  – Georges GalopaAna Turón
Traduction: Georges Galopa         
Le 24 Août  2020

                     

Sources :
Les journaux ont été consultés aux archives britanniques de la presse à l’adresse : www.britishnewspaperarchive.co.uk

Détail des publications :
25 juin 1935 :

Hartlepool Northern Daily Mail, Durham, England - Image © Johnston Press plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Liverpool Echo, Lancashire, England - With thanks to Trinity Mirror. Digitised by Findmypast Newspaper Archive Limited. All rights reserved.

Hull Daily Mail, Yorkshire, England - Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD.

Portsmouth Evening News, Hampshire, England - Image © Johnston Press plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD.

Nottingham Evening Post, Nottinghamshire, England - Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Daily Herald, London, England - Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Dundee Evening Telegraph, Angus, Scotland - Image © D.C. Thomson & Co. Ltd. plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

26 juin 1935 : 

Yorkshire Post and Leeds Intelligencer, Yorkshire, England - Image © Johnston Press plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Belfast News-Letter, Antrim, Northern Ireland - Image © Johnston Press plc. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Northern Whig, Antrim, Northern Ireland - Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD

Western Morning News, Devon, England – Image © Trinity Mirror. Image created courtesy of THE BRITISH LIBRARY BOARD.